MonPPAB

Programme Participatif d'Amélioration des Bidonvilles

Un programme d'ONU-HABITAT en Coopération avec la Commission Européenne et le Secrétariat du Groupe des États d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP). Lire la suite

Madagascar Phase 2

Madagascar est la quatrième plus grande île dans le monde et se trouve à 400 kilomètres au large de la côte sud-est de l'Afrique. En 2010, sa population globale  était de 20,7 millions et sa population urbaine était de 6,2 millions de dollars (World Bank). Le taux annuel de croissance démographique urbaine à Madagascar était de 4 pour cent. En 2007 environ 71 pour cent de la population. En 2009, 19 pour cent avaient accès à l'électricité (World Bank, 2010). Le secteur informel de l'économie a crû parce que le gouvernement a réduit les dépenses publiques. Depuis le coup d'Etat de 2009, l'investissement privé est resté faible et les entreprises des zones franches d'exportation ont fermé leurs portes. En dépit d'un retard historique pour ce qui concerne la croissance urbaine de Madagascar (il est l'un des rares pays ruraux du monde: en 2007, plus d'un tiers de la population vivait encore dans la campagne), le phénomène d'urbanisation est actuellement en cours:

 

Dans ce contexte d'urbanisation accélérée, la plupart des villes du Madagascar sont incapables de relever les défis qui en résultent. Elles n'ont pas été capables de mettre en place des structures fonctionnelles urbaines pour une meilleure gestion et planification. Leurs actions sont rarement dans le cadre d'un système unifié. Les villes n'ont pas des structures efficaces de gouvernance urbaine ou de gestion des services de base, comme les services du transport, de la sécurité, de la gestion des déchets et de l'environnement. Même les plus grandes villes de Madagascar subissent ces conséquences.

 

Villes profilées 

Etat actuel

Phase 1: Profilage urbain – achevé

Phase 2: Planification des actions et élaboration du document pour le programme – en cours

Phase 3: Mise en oeuvre du projet – Débutera prochainement

Connexion