MonPPAB

Programme Participatif d'Amélioration des Bidonvilles

Un programme d'ONU-HABITAT en Coopération avec la Commission Européenne et le Secrétariat du Groupe des États d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP). Lire la suite

A propos du PPAB

Lancé en 2008, le Programme Participatif d’Amélioration des Bidonvilles (PPAB) a pour objectif d’améliorer les conditions de vie dans les villes et contribuer positivement à l’objectif 7 du Millénaire, cible 11, qui focalise sur l’amélioration de la vie d’au moins 100 millions d’habitants des bidonvilles d’ici 2020. Actuellement, il y a 34 pays et 63 villes parmi les pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) participant dans le programme.

 

L'objectif du programme est de renforcer la capacité des institutions locales, centrales et régionale et les principaux intervenants dans les établissements humains et l'amélioration des bidonvilles à travers la bonne gouvernance et les approches utilisées en gestion ainsi que les projets pilotes. Il contribue également, au cas échéant, à élaborer les politiques et réaliser les cadres institutionnels, législatifs, financiers, normatif, et de la mise en œuvre.

 

Pour relever ces défis, le programme vise à travailler avec les intervenant locaux et nationaux sur les principaux projets d’amélioration des bidonvilles par création d’un réseau pour adresser les défis régionaux sur l’amélioration des bidonvilles. A cette fin, la formation régionale et les séminaires sur les politiques, thèmes et méthodes seront organisés avec tous les acteurs impliqués. Le programme vise également à soutenir les autorités locales et nationales dans l’identification des fonds suffisants pour mener des activités spécifiques.

 

Le Programme Participatif d’Amélioration des Bidonvilles est en train d’être mis en œuvre grâce à un partenariat tripartite entre La commission Européennele groupe des Etats ACP, et l’ONU-HABITAT.

 

Approche

 

Le programme Participatif d’Amélioration des Bidonvilles a adopté une approche basée sur trois phases:

 

Phase 1: Profilage urbain

 

Au cours de la première phase, les villes entreprennent des évaluations rapides, participatives, transversales, multi-sectorielles, et des actions dans le but de cerner les défis et les mécanismes de réponses.

 

Certaines des méthodes appliquées lors du profilage comprennent la revue des ouvrages existants, entretiens avec les acteurs clés et les consultations nationales. Les thèmes principales analysés sont : gouvernance urbaine, sécurité urbaine, logement, le foncier, genre, développement économique local, services urbains de base, gestion des catastrophes, changement climatiques et l’environnement.  

 

Phase 2: Planification des actions et élaboration du document pour le programme

 

Durant la deuxième phase, construite sur les résultats du profilage urbain, les villes formulent des priorités pour les interventions au niveau des quartiers et analysent la planification ainsi que les cadres du développement pour l’amélioration et la prévention des bidonvilles. En outre, les réseaux pour l’amélioration des bidonvilles sont établies, les renforcements des capacités sont mises en œuvres et les autorités sont facilitées pour identifier les ressources.

 

Phase 3: Mise en œuvre du projet

 

Au cours de la troisième phase, les autorités des communes, les autorités régionales et les gouvernements centraux sont facilités pour la mise en œuvre des projets concrets identifiés.

Connexion